retour

Rencontre avec Eugene Souleiman, le coiffeur-star des défilés

Portrait

  • Eugene Souleiman
  • Coiffure_Acne
  • Coiffure_Blumarine_DKNY
  • Coiffure_Esteban Cortazar_Jeremy Scott
  • Coiffure_MGSM_Roland Mouret
  • Produits EIMI_Acne
  • `

Une marinière, un pantalon roulotté sur des chaussettes apparentes, une tête de star du rock et un vrai grain de folie : nous sommes au Wella Professionals TrendVision International 2015 et nous avons devant nous Eugene Souleiman, une des figures les plus emblématiques des backstages des Fashion Weeks, coiffeur de génie et grand prescripteur de tendances.

Né en 1961 à Londres, Eugene Souleiman commence dans la coiffure comme apprenti, au hasard d’un placement professionnel, et y trouve une vocation. Un peu plus tard, il travaille gratuitement sur des shooting de Kate Moss qui débute à peine sa carrière, nous explique-t-il entre deux anecdotes. Et la machine s’emballe rapidement. Aujourd’hui, il travaille avec plus de trente créateurs sur chaque Fashion Week, collabore avec les meilleurs magazines et la crème des photographes et a coiffé les stars les plus capillairement excentriques comme Lady Gaga. Il est aussi Directeur Artistique International Soin & Styling de la marque Wella Professionals. Bref, Eugene Souleiman a tout fait mais il lui reste un rêve à réaliser : s’occuper de la coiffure sur le film Star Wars.

Son succès, il ne le doit pas au hasard. Eugene Souleiman sait étudier la personne qu’il va coiffer, son mode de vie, ses goûts, son style. Et il sait surtout s’adapter à toutes les demandes des créateurs et à tous les styles de défilés : des shows les plus loufoques aux plus minimalistes. À la Fashion Week printemps-été 2016, c’était d’ailleurs lui…

La frange techno chez ACNE
C’était un des hair looks les plus marquants de la dernière Fashion Week : une frange techno très lisse inspirée de la science-fiction associée à des longueurs rock et mates. « La collection était inspirée par la musique, nous avons été influencés par plusieurs figures musicales, dont Lemmy de Motorhead, une de mes idoles rock », a expliqué Eugene à propos de cette coiffure.
Le produit phare : le spray Ocean Spritz de Wella Professionals EIMI pour les longueurs.

Les longueurs glamour de Blumarine
Pour Blumarine, Eugene Souleiman a créé une chevelure ultra-féminine mais en y ajoutant quelque chose de brut. « C’était un clin d’œil au look 80’s de Brooke Shields ou Jerry Hall mais en plus grunge, plus cool, plus cru. Tout est dans la texture. Les cheveux sont mouillés devant, il y a ce mouvement sur le côté assez masculin, les cheveux deviennent ensuite satinés puis de plus en plus secs vers les pointes.
Le produit phare : le spray Stay Essential Wella Professionals EIMI pour le wavy.

Le masculin-féminin DKNY
« J’aime la simplicité de ce look, le côté masculin de la raie sur le côté et la féminité des longueurs, c’est très moderne et classique à la fois. C’est le look que Lauren Bacall pourrait porter, selon moi, si elle était une jeune fille d’aujourd’hui : graphique, puissant, brillant », explique Eugene. La clé de ce look, c’est le mélange entre le côté rigide du devant et la douceur des longueurs.
Le produit-phare : Wella Professionals Stay Firm, utilisé comme un coiffant plutôt que pour la finition.

Les tresses tribales Esteban Cortazar
Pour Esteban Cortazar, Eugene Souleiman s’est inspiré de la musique du show, ultra cadencée, pour créer ces coiffures très fortes, brillantes et ludiques, différentes pour chaque modèle : de fausses tresses très géométriques qui se terminent en queues-de-cheval tressées de rubans.
Le produit-phare : System Professional Luxe Oil Light Oil Spray pour le brillant.

Le bouffant de Jeremy Scott
Chez Jeremy Scott, les coiffures étaient inspirées de Tracy Turnblatt, l’héroïne du film Hairspray de John Waters et de groupes comme The Supremes, The B-52s et The Go-Gos. « En nous basant sur le mix années 1950/années 1980 cher à Jérémy Scott, nous avons créé une caricature de ce look avec du volume aux racines et un mouvement très doux dans les longueurs. C’est trashy et complètement over the top, mais vraiment beau », explique Eugene.
Le produit-phare : un mélange 50/50 de EIMI Root Shoot et de EIMI Sugar Lift pour créer le volume.

Les cheveux de skateuse de MSGM
Pour ce défilé, Eugene s’est inspiré du look effortless des skateuses : « Nous voulions que les filles aient l’air de s’être coiffées mais de l’avoir fait à la plage sans se regarder dans le miroir. Elles étaient dehors, il y avait du vent donc c’est ébouriffé et imparfait mais joliment. » Une tresse cachée sous les longueurs complète le look.
Le produit-phare : le spray EIMI Dry Me pour l’effet « cheveux séchés par le vent ».

Le wavy personnalisé Roland Mouret
« Le casting chez Roland Mouret se fait de façon très belle et chaque modèle a son look. Nous voulions refléter cette diversité avec les coiffures. Toutes avaient une base classique avec quelques mèches texturisées façon « retour de plage » mais chaque coiffure était personnalisée pour créer une tribu de beautés uniques », explique Eugene.
Le produit-phare : EIMI Perfect Setting pour une base brillante.

Crédits photo : Wella Professionals